Imprimer

Qu'est-ce que le diabète ?

Le diabète est une maladie qui porte essentiellement sur l'arrêt de la sécrétion d'une hormone appelé l'insuline. La partie du pancréas (environ 2%) qui produit l'insuline, les îlots de Langerhans, est détruite sans que l'on puisse savoir à l'avance quand cela se produit.

Des cellules du système immunitaire détruisent les cellules beta du pancréas comme s'il s'agissait d''un virus ou un microbe. L'insuline est une hormone vitale. Personne ne peut vivre sans insuline.

Notre corps, pour fonctionner, a besoin d'énergie. Les cellules puisent l'énergie à partir du sucre dans le sang. Tous les aliments contiennent plus ou moins de sucre même ceux qui ne goûtent pas sucré, comme les legumes, les fruits ou le pain. L'insuline est souvent comparée à une clé qui ouvre la porte des cellules. Pour entrer à l'intérieur des cellules, le sucre a besoin d'insuline. Sans insuline, le sucre ne peut entrer dans les cellules et s'accumule dans le sang. Il se produit ce qu''on appelle une hyperglycémie, c'est-à-dire une élévation du taux de sucre sanguin au delà de la normale.

Imprimer

Les types de diabète

Il est important de savoir qu'il existe trois principaux types de diabète. Le type 1, le type 2 ainsi que le diabète gestationnel.



Il y a le type 1 appelé aussi insulinodépendant puisque le pancréas ne secrète plus d'insuline. Le patient atteint doit alors s'injecter quotidiennement de l'insuline, vérifier sa glycémie et s'en tenir à un régime alimentaire équilibré dont les sucres raffinés et concentrés sont absent.

Chez le patient atteint du type 2, ou non-insulinodépendant, une bonne alimentation peux parfois être suffisante pour avoir un contrôle adéquat des glycémies. Il existe aussi de nombreux hypoglycémiants oraux qui parviennent à aider le patient à avoir des résultats glycémiques normaux. Cependant, chez certains individus, l'insulinothérapie devient souvent nécessaire.

Le troisième type est le diabète gestationnel qui survient durant la grossesse. Le diabète est alors causé par des hormones produites par le placenta qui empêche le corps d'utiliser l'insuline. Près de 3 à 5% de toutes les femmes enceintes développeront un diabète gestationnel. Le diabète doit être contrôlé par de l'insuline pour la santé de la mère et de l'enfant.

Différences entre le diabète de type 1 et de type 2

Caractéristiques Type 1 Type 2
Âge d'apparition
Antécédents familiaux
Poids
Développement de cétose
Traitement à l'insuline
Avant 40 ans
Peu fréquents
Normal ou bas
Facile
Vital à court terme
Après 40 ans
fréquents
habituellement augmenté
rare
non vital à court terme

Qui est à risque d'avoir le diabète ?

Les causes du diabète de type 1 ne sont pas élucidées. Par contre, vous êtes plus à risque de souffrir du diabète de type 2 si :

  • Des membres de votre famille sont diabétiques.
  • Vous avez plus de 40 ans.
  • Vous avez un surplus de poids.
  • Vous pratiquez très peu d'activité physique.
  • Vous prenez certains médicaments comme la cortisone.
  • Vous avez souffert de diabète gestationnel durant une grossesse.
Imprimer

Les symptômes du diabète

Un diabétique ne doit pas seulement s'injecter de l'insuline et suivre une diète pour s'assurer un bon contrôle de sa maladie. Il doit aussi faire des tests sanguins aussi appelés glycémies.

Ces tests s'effectue à l'aide d'un petit appareil nommé glucomètre et ce plusieurs fois par jours afin de vérifier le taux de sucre dans le sang et ainsi éviter les dérapages glycémiques.

L'unité de mesure du taux de sucre dans le sang est le millimole par litre (mmol/l). À jeun, la normale se situe entre 3,9 et 5,6 mmol/l. Au delà de 8 mmol/l, on considère qu'il y a une hyperglycémie, c'est à dire qu'il y a trop de sucre dans le sang. Au dessous de 3,9 mmol/l, il n'y a pas assez de sucre dans le sucre et le patient souffre alors d'hypoglycémie. L'hyperglycémie est nocive à long terme puisqu'elle peut provoquer les complications du diabète.

Les symptômes d'hypoglycémie

Symptômes légers
  • Tremblements
  • Faim intense
  • Faiblesse
  • Engourdissement de la bouche
  • Maux de tête
Symptômes modérés
  • Sueurs froides
  • Palpitations
  • Démarches chancelante
  • Pâleur
  • Vue soudainement embrouillée
  • Diminution du jugement
  • Perte de mémoire
  • Irritabilité
  • Confusion
Symptômes sévères
  • Perte de conscience
  • Convulsion

Lorsqu'un diabétique est diagnostiqué, il se trouve alors en hyperglycémie, son corps ne produisant plus d'insuline ou en quantité insuffisante. Si vous croyez avoir plusieurs de ces symptômes, il va sans dire qu'il serait très important de voir un médecin.

Les symptômes d'hyperglycémie

Symptômes légers
  • Soif importante
  • bouche sèche
  • unrine plus abondantes et plus fréquentes
  • Fatigue et somnolence
Symptômes modérés
  • Vue embrouillée
  • Plaies lentes à guérir
Symptômes sévères
  • Acétone dans l'urine
  • Perte de poids
  • nausées, vomissements
  • respiration difficile
  • perte de conscience
Imprimer

Les complications à long terme

Les complications des diabétiques sont dues à un mauvais contrôle du taux de glucose sanguin. Il est prouvé qu'un bon contrôle des glycémies retardent l'apparition de ces complications. En effet, le fait d'avoir une moyenne du taux de sucre plus élevée augmente les risques de complications.



La rétinopathie
La rétinopathie diabétique est caractérisée par l'éclatement de petits vaisseaux sanguins sur la rétine de l'oeil causant des hémorragies. Lorsque le vaisseau sanguin qui nourrit une région de la rétine se bloque ou se brise, la partie de la rétine qui en était nourri meurt faute de sang. Au Canada, la rétinopathie diabétique est la principale cause de cécité avant l'âge de 65 ans et elle représente plus de 33% des cas de cécité au Canada.

La néphropathie
La néphropathie se produit si le taux de sucre dans le sang est trop élevé. Celui-ci influence la membrane filtrante des reins qui perdra ses capacités filtrantes. On s'intoxique alors par ses propres déchets et il en résultera une insuffisance rénale. Il est impossible de vivre sans reins. Le diabétique doit donc avoir recours à l'hémodialyse.

La neuropathie
La neuropathie, quant à elle, est caractérisée par une atteinte au système nerveux. Celle-ci est aussi due au taux de sucre élevé d'un diabète mal contrôlé. Les nerfs touchés en premier sont ceux des extrémités des mebres (pieds et mains). La neuropathie est dangereuse puisqu'un diabétique atteint perd toute sensibilité aux pieds et aux mains et peut se causer une blessure sans qu'il ne s'en rende compte. Il en resultera une infection et si elle n'est pas décelée rapidement, celle-ci peut évoluer jusqu'à la gangrène et l'amputation sera alors nécessaire. Selon une étude, les diabétiques représentent 50% de la clientèle des cliniques d'amputés.

Annonce Google